alexametrics
Dernières news

Déjeuner parisien pour les dirigeants de Nidaa

Déjeuner parisien pour les dirigeants de Nidaa



Le futur ex secrétaire général de Nidaa Slim Riahi a déjeuné aujourd’hui samedi 12 janvier 2019 à Paris avec les dirigeants de son parti Hafedh Caïd Essebsi, Sofiène Toubel et Ons Hattab.


On croit savoir que le déjeuner a eu lieu à la Belle Ferronnière, à l’angle des rues François 1er et Pierre Charron, à quelques encablures des Champs Elysées.
Quant au contenu de leurs discussions et des décisions qui en ont découlé, rien n’a filtré pour le moment.


R.B.H

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (22)

Commenter

Bab ezzira
| 13-01-2019 21:06
En l'abscence du contenu des débats au restaurant vous auriez dû au moins l'amabilité de nous rapporter le contenu du menu.
Si je laisse mon imagination décerner la nourriture à ces politicards de la 25 eme heure selon le mérite, je décernerai :
Un Kasroutt Tinn (et non thon) pour le hôte Slim Riahi
Un Kaskroutt Kaftaji pour HCE, l'héritier de NT.
Un Kaskroutt Sardina pour le Tabbel.
Et pour finir Un Kaskroutt Merguez pour la coquine Ons.
Sans oublier une bouteille de cidre boumedfaa pour bien digérerla presence
Aya barra Sahha likom

Be zen
| 13-01-2019 15:58
Vous êtes un visionnaire.
Bravo pour votre intelligence et vos prédications.
Si tous les tunisiens pensaient la même chose que vous, HCE serait le prochain chef de l'Etat et l'autre Riahi son premier ministre.
Heureusement que la majorité de nos concitoyens sont encore lucides.
Allez, rêvez bien !

Hobbi
| 13-01-2019 15:25
Franchement je ne vois là que deux petites fripouilles de basses besognes.

EL OUAFFY Y
| 13-01-2019 13:11
@Abel Chater | 13-01-2019 11:49
@ourwa | 12-01-2019 22:4
H C E homme major et vacciné âgée celui qui aide son père également il est très sérieux de tendance d'avoir le peuple vive dans une dignité et surtout la situation actuelle des jeunes diplômés ou non la création des postes rentables et une des ses programmes .
Fière d'avoir Slim Erriahi au service du peuple la preuve son capital ( financière ) est à la disposition de l'Etat c'est un geste de nationalisme .

Pourquoi faire
| 13-01-2019 12:54
Ensemble, niquons la Tunisie.
Programme commun des 20 prochaines années.
Soutenus par les multinationales gazières, ils devraient réussir !
Les gueux voteront massivement pour eux.
Dieu merci, à Zurich il fera toujours bon vivre !

Abel Chater
| 13-01-2019 11:49
Il y va en premier lieu de l'argent de Slim Riahi, que le clan de Hafedh Caïd Essebsi vise.
Depuis quand Slim Riahi, s'est transformé en politicien ou en meneur de jeux sur la scène politique, de notre deuxième République démocratique arabe et musulmane de régime parlementaire?
L'argent m'a donné de la valeur, en arabe "Car". J'étais le fils de pute "oueld el-k.hba", ils m'ont transformé en le "Cheikh Baccar".

ELHOR
| 13-01-2019 10:04
Ils nous prennent pour des imbéciles
Slim me rappelle de Moez bengarbia

librexp
| 13-01-2019 06:47
Manque une information capitale : qui a payé l'addition ?
Sinon avec quel argent, c'est accessoire comme question

EL OUAFFY Y
| 12-01-2019 22:41
Il se prépare pour las présidentiels 2019 avec beaucoup de promesse un programme très intéressent il avait écoulé beaucoup d'encre pour sa préparation .

ourwa
| 12-01-2019 22:40
" Quant au contenu de leurs discussions et des décisions qui en ont découlé, rien n'a filtré pour le moment."
Chez Nidâa, ça devient une habitude, quand on veut magouiller, ne rien dire du tout sur le contenu de la rencontre, on organise celle-ci à l'Etranger...et comme par hasard,à Paris...à une encablure d'un fameux hôtel parisien, le Bristol, de triste mémoire... Rien ne va filtrer de cette rencontre, vraiment, entre HCE et Slim Riahi ? Probablement, si HCE continue à dire comme disait un certain Jean-Christophe Mitterand, fils de son père, surnommé " Papa-m'a-dit"...Donc bouche cousue...Mais pourrai-il compter sur la discrétion d'Ons Hattab et Sofiène Toubel ? C'est pas sûr, car les deux, à l'instar de tous les cadres de Nidâa, encore nidaïstes ou virés du parti, sont rongés par des aspirations politiques personnelles et n'importe lequel d'entre eux peut se prévaloir d'une meilleure "intelligence" que HCE et ce n'est pas peu dire...
Ainsi donc, les réunions électorales pour les élections de 2014 ont débuté avec l'entretien du Bristol, entre BCE et Ghannouchi, dont on ne sait encore rien ou presque. Est-ce le même scénario qui s'est joué au restaurant de la Belle Ferronnière ? Est-ce que HCE continue-t-il à ferrailler en tapant encore et encore sur la même ferraille, désormais rouillée et bouffée aux mites léguée par son paternel? Et que pense donc le préposé aux feux de la forge qui a toujours la main mise sur la réserve de houille de cette forge du diable depuis 2011, à savoir l'islamo-fasciste ghannouchi? Nahdha a menacé de porter plainte contre Riahi pour avoir accusé Chahed et d'autres, dont ghannouchi, de projet de coup d'Etat contre BCE...mais ne l'a )as fait; le tribunal militaire de Tunis avait déjà classé la plainte de Riahi... C'était cousu de fil blanc...étant entendu que même la Justice militaire était gangrenée par nahdha... Résultat final, dans l'opinion publique, demeure une certaine suspicion dans laquelle baigne la Présidence de la République et notamment BCE, dont le double discours et l'art de la trahison n'ont rien à envier à ceux de nahdha. Dans cette eau glauque baigne également Chahed, reconnu comme l'homme de main de nahdha, mais aussi l'ensemble de nidâa, qui se dépeuple comme un poulailler attaqué par un loup... Beau début d'une année électorale, " majeure", comme le couinent certains...Mais "majeure" pour qui? Nahdha crie déjà son immense victoire...10 mois avant les élections. Elle peut le faire, car, par expérience, elle a gagné haut la main les élections législatives de 2014 et les élections municipales de 2018, et tout ça après les périodes désastreuses de la Troïka, les assassinats politiques et les attentats terroristes, après celles, ridicules et ambiguës de Mahdi Jomâa, ex ministre de la Troïka, candidat de nahdha à la primature, de Habib Essid, un conseiller à la sécurité sous le gouvernement de la TroÏka de Hamadi Jbali. Tout comme Jomââ, il ne fera que passer, en occupant un fauteuil en papier mâché... Il y a un mois ou deux, un cadre de nahdha a fait une déclaration comme quoi tous ceux qui se frottent à nahdha meurent. Evidemment, cette déclaration, prise au premier degré, fut interprétée comme une véritable menace de mort...vu les menaces qui pèsent sur nahdha comme étant l'artisane supposée des assassinats politiques de 2012 et 2013, des attentats terroristes depuis 211... Or, cette menace de mort, dûment politique, s'entend, est bien réelle; elle a bien eu lieu, exécutée pleinement, il s'agit d'une mort politique, inexorable, définitive, observée et constatée, attestée : les partis CPR et Ettakattol, premiers alliés de nahdha dès 2011 en savent quelque chose. Ils sont politiquement morts et bien enterrés...et nidââ, le fameux nidâa, naguère le nidââ de BCE et aujourd'hui éclaté en 3 ou 4 groupuscules, nidâa de HCE, nidâa de Marzouk, labellisé "machrou tounes", ...est en mauvais état. En somme, nidâa tounes, naguère une entité cohérente et soudée- pas pour longtemps- se trouve éclatée, en dissolution constante...et vouée à une mort politique imminente... En 5 ans de vie, ou de survie, il a fait le choix délibéré de traficoter avec nahdha - et pourquoi pas, puisque le créateur de ce parti, BCE, en a décidé ainsi, en août 2013, lors de son entretien avec ghannouchi au Bristol, un an avant les élections de 2014 ?- Cette alliance déclarée avec le mouvement islamo-fasciste fut son arrêt de mort politique... Et HCE, fidèle à la stratégie tarabiscotée et ambigue de BCE, faite de faux discours et de trahisons bien mûries, renoue avec le félon Riahi, le secrétaire général de nidâa et un de ses fossoyeurs... Après ces entretiens de la Ferronnière, que vont décider le duo Riahi-HCE pour la suite des festivités électorales de 2019? Vont-ils demander le double arbitrage de leur Janus paternel BCE-ghannouchi, ou bien l'unique HCE va-t-il se référer, tout seul, à ses deux papas? Aura-t-on, courant 2019, un 3ème entretien secret, avant les élections?...Toujours à Paris? à moins que ce soit à Londres... Et pourquoi pas à Alger?

A lire aussi

Le professeur chef de service de réanimation néonatale à l’hôpital militaire, Mohamed Douagi a

20/03/2019 21:44
0

Dans un communiqué rendu public ce mercredi 20 mars 2019, le Parti des patriotes démocrates unifié

20/03/2019 20:50
1

Le dirigeant d’Ennahdha, Mohamed Ben Salem a qualifié, ce mercredi 20 mars 2019, les déclarations du

20/03/2019 18:45
6

Une séance de travail a eu lieu, jeudi 14 mars 2019, entre Mohamed Fadhel Kraïem, président

20/03/2019 17:24
0

Newsletter