alexametrics
Dernières news

Communiqué de Business News suite aux contrevérités de Imed Daïmi

Communiqué de Business News suite aux contrevérités de Imed Daïmi

 

Le député Imed Daïmi a été l’invité d’El Hiwar Ettounsi dans l’émission de « Tounes El Yawm » animée par Mme Myriam Belkadhi. Dans cette émission, M. Daïmi a indiqué que Business News a induit le public en erreur en publiant un article basé sur un faux rapport de la Ctaf.

 

Business News aimerait souligner à ses lecteurs et aux téléspectateurs d’El Hiwar Ettounsi les points suivants :

- Le député Imed Daïmi a admis en date du 20 janvier 2019 que le rapport a bel et bien été émis par la Ctaf et a été transmis ensuite à la présidence du gouvernement. D’après ses propres sources, il a indiqué que le chef du gouvernement Youssef Chahed était informé de ce rapport et c’est le chef du gouvernement lui-même qui aurait autorisé sa fuite, d’après M. Daïmi, via M. Abderrahim Zouari. Ces allégations concernant la source des fuites sont infondées, mais prouvent cependant que M. Daïmi a bel et bien vérifié l’authenticité du rapport de la Ctaf. Il devrait choisir : soit il n’a pas dit la vérité le 20 janvier, soit il ne l’a pas dite le 22 janvier lors de son passage à El Hiwar Ettounsi.

- M. Daïmi indique dans l’émission que la Ctaf a démenti l’existence même de ce rapport, avant de conclure et de laisser entendre qu’il a été créé de toutes pièces par Business News et par M. Mabrouk Kourchid. Ceci est totalement faux, car le communiqué de la Ctaf précise bien que celle-ci « n’a pas publié un document ou informations », et non « n’a pas préparé ou rédigé un rapport ».

 

Business News comprend parfaitement la gêne de la Ctaf de voir un de ses documents confidentiels circuler dans les médias, vu qu’elle est contrainte par des clauses de confidentialité absolue, et comprend que son communiqué flou ne soit signé ni par le secrétaire général de la Ctaf, ni par le gouverneur de la Banque centrale.

Business News invite cependant cet organisme de l’Etat, indispensable à la lutte contre le blanchiment d’argent, à admettre publiquement l’existence d’une enquête et d’un projet de rapport au sujet des frères Daïmi, ou bien à démentir clairement et sans ambiguïtés l’existence même du rapport et de l’enquête. Auquel cas, Business News entamera immédiatement des procédures judiciaires pour identifier les responsables de la création de ce faux rapport et ceux qui l’ont fuité et présentera immédiatement des excuses publiques à la famille Daïmi et à ses lecteurs.

 

- Dans ses deux articles en langue française et arabe, Business News n’a fait aucune conclusion concernant les frères Daïmi et n’a fait que relayer celles de la Ctaf. Pour Business News, les frères Daïmi demeurent innocents de toutes accusations jusqu’à ce que la justice se prononce. Il a été bel et bien précisé et sans ambigüité, que le projet de rapport n’a pas été publié, mais fuité. Il s’agit là du rôle, voire du devoir, des médias de relayer ce genre d’affaires et d’en informer le public. Avant sa publication dans nos colonnes, nous avons cependant bien vérifié auprès plus d’une source de son authenticité.

- Business News saisit cette occasion pour remercier ses confrères d’El Hiwar Ettounsi d’avoir bien expliqué le sujet à leurs téléspectateurs et d’avoir contredit immédiatement M. Imed Daïmi et souligne au public que ses journalistes continueront à dévoiler ce genre d’affaires, conformément à sa ligne éditoriale et à la déontologie journalistique, indépendamment de qui en est concerné. Les gesticulations de M. Imed Daïmi ou les injures et menaces de ses proches ne vont pas nous faire dévier de cette règle.

 

La Rédaction

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (16)

Commenter

anis
| 24-01-2019 13:09
...(que) le chien et sa fratrie aboient.

Khneji
| 24-01-2019 11:25
Je me demande pourquoi busiess news tombe toujours par k o? Je pense que ses sources ne sont pas tjs dignes de foi et malgre' ca BN trouve l audace de raconter des histoires non fondees.

Citoyen de Tunisie
| 24-01-2019 10:09
Ceux de la troïka sont incompétents, oui; susceptibles, oui; crédules, oui; mauvais perdants, oui; profiteurs, oui; etc.........., oui; mais et la justice dans tout ça !!!
Autre point essentiel à mon avis et qui n'est pas des moindres et même oui, on s'acharne comme des forcenés contre ceux de la troïka et autres politicards mais les autres sont-ils si clean !!
Depuis toujours, le tunisien a acquis cet art dès qu'il atteint un poste de responsabilité, il commence à stocker de la graisse. Depuis 2011, l'impunité l'encourage encore plus.La constitution dans son article 6 oblige ces individus à déclarer leurs biens, le font-ils, non car ils ont le pouvoir.
Chercher l'erreur qui fait profiter.

Sans acharnement...!!!!
| 24-01-2019 06:34
Pour les 2 cas de zouari et daimi, la justice dira son dernier mot. Affaires à suivre, mais sans acharnement, SVP....!!!!!

HatemC
| 23-01-2019 22:29
J'ai pris mon partie celui de BN ... OUI BN est crédible et surement pas ces crapules du CpR et cette fratrie de voyou au col blanc ... nous avons ici même dénoncé cette charity machin ... une association de blanchiment d'argent et de logistique pour les ennemis de la Tunisie ...

Es ce une filial du Qatar qui a autorité a aidé nos compatriotes nécessiteux C'est une HONTE .. les associations de charité doivent être exclusivement Tunisiennes et financés par des Tunisiens ... UN PEU DE DIGNITE LES DAIMI .... Tout comme en France Emmaüs ... Les Restos du C'?ur ... que des associations Françaises financées par des français ...

Pourquoi donc le Qatar mettrai la main dans la poche pour nos beaux yeux, si ce n'est pour corrompre ...

Les frères Daimi ne sont que des TRAITRES de la pire espèce .. dans d'autres cieux ils seraient exécutés ...

Organisation terroriste se cachant derrière une association au nom pompeux ... de "Charité" ...

Combien d'associations sont financées par l'argent sale venant du Qatar TOUTES sans exceptions sans compter les traitres cyber cons ... Freedom House, l'Open Society, Otpor et la maudite Al-Khenzeera qui diffuse son venin dans tous les pays et non au Qatar ... pourquoi donc cette chaine n'est pas diffusé dans son propre pays


Les Daimi sont des islamistes de la mouvance des frères musulmans ... la charité ça ne les connait pas ... l'association est une officine obscure qui aide à l'envoi de djihadistes et finance les SOUL'?VEMENT dans les divers régions du Sud...
D'où vient l'argent en soutient au mouvement de révolte dans le Sud
Les Tunisiens averti savent que ces gens sont des agents de Nahdha .. DAIMI a été un nahdhawi avant de migrer au CpR une filiale de Nahdha ...
La Tunisie est colonisée et prise dans un étau ... Je ne cautionnerai que les VRAIS Tunisiens qui ne vendent pas leur âme ... ces pseudos Tunisiens ne sont que des TRAITRES opportunistes cupides ... Je danserai sur leur corps quand le peloton les exécutera ... HC

Momo
| 23-01-2019 20:28
. Quand Business News dit que l'affaire Zouari est de moindre importance que l'affaire Daimi, alors là je lui dis :cesses de prendre tes lecteurs pour des cons. L'affaire concernant Zouari et relative à l'achat de Rames de Métro est plus grave puisqu'il s'agit de corruption payée par les Deniers Publics donc par les Contribuables.

Mansour Lahyani
| 23-01-2019 18:47
Il a beau être député, le p'tit Daïmi n'en a pas pour autant gagné en honorabilité, ni même en crédibilité... C'est un fieffé menteur, financé par Qatar, toujours au service de l'ex-très très provisoire et toujours accusé par l'ARP d'avoir introduit illicitement un étranger au sein de son assemblée avec, pour circonstance aggravante, sous l'identité de Mabrouk Hrizi qui, lui, est effectivement - et inexplicablement - député... Ca vous donne une indication très valable pour juger de la confiance à accorder à cet individu!

rz
| 23-01-2019 18:40
Les mecs de nahdha etcpr vivent comme des pachats avec le blanchiment des milliards et une fois démasqués ils rugissent pour nous dire que tout cela n'est que fake news. C'est simple pour eux.

Sonia
| 23-01-2019 17:31
Excellente mise au point!
La pantalonnade grotesque de Daïmi hier soir sort du même logiciel que la pantalonnade de Nahdha au sujet de son organe secret. L'issue sera identique.

Trançonneuse
| 23-01-2019 16:04
... le pays où seuls les voyous propèrent!

A lire aussi

Le coup d’envoi de la carte de soins électronique de la Caisse d’assurance maladie (Labess) a été

23/04/2019 12:27
0

Les députés Faouzia Ben Fodha, Kamel Heraghi, et Abdelkader Ben Dhifallah ont présenté leur

23/04/2019 11:58
0

La fédération générale des chemins de fer tunisiens relevant de l’UGTT a appelé à une grève de deux

23/04/2019 11:22
0

Imed Khemiri a souligné que le président d'Ennahdha, Rached Ghannouchi, a également réitéré

23/04/2019 11:13
1

Newsletter