alexametrics
Dernières news

Borhane Belkhiria : Il faut légaliser le cannabis !

Borhane Belkhiria : Il faut légaliser le cannabis !

Le chirurgien Borhane Belkhiria propose la légalisation d’une drogue douce, le cannabis thérapeutique et médical, et ce pour relancer l’économie.

 

En effet, selon lui, cette légalisation permettra de créer des emplois et de stopper le glissement du dinar, en renflouant les caisses de l’Etat en devise, une mesure devant drainer des investisseurs. Il a précisé qu’en légalisant le cannabis, la Tunisie pourrait exporter vers les pays où, la consommation est légale. Et, pour ce faire, il a souligné : « la décision de légaliser le cannabis est de nature à sauver la RNTA, qui pourrait gérer pour le compte de l’Etat, le commerce de cette plante et drainer des entrées notamment, fiscales à l’Etat.

Borhane Belkhiria a évoqué le projet pilote « Siliana bis », lancé par un jeune dynamique, Kais Ben Hlima. Un projet qui a mis en pratique la légalisation du cannabis. En effet, on estime que chaque hectare de cannabis peut générer 100.000 euros de chiffre d’affaires, avec 100 millions d’euros la première année, et la création de 3.000 emplois.

Il a donné dans ce contexte, l’exemple d’un pays voisin qui génère, grâce aux 130.000 hectares de cannabis, un bénéfice de 15 milliards de dollars par an, selon l’ONU. Et c’est pour cette raison que sa monnaie n’a pas été dévaluée ces dernières années.

 

M. Belkhiria a souligné que s’il y a des géants de l’industrie pharmaceutique qui s’intéressent au cannabis, c’est qu’il y a plusieurs vertus à cette plante qu’on n’avait pas le droit d’explorer, car le simple fait d’y détenir est pénal. D’ailleurs, plusieurs pays ont légalisé cette drogue douce, notamment diffrents Etats des Etats Unis, le Canada, etc.

Les industries pharmaceutiques voudront investir en Tunisie, en matière de plantation de cannabis, d’autant plus que le pays offre des conditions idéales pour la culture de cette plante, ainsi qu’une bonne technicité et un bon service.

 

Les terroristes réfugiés aux monts de l’ouest sont des narcotrafiquants, ils surveillent les voies de d’approvisionnement, a affirmé le chirurgien. En légalisant le cannabis, on coupe de l’herbe sous le pied des contrebandiers et des trafiquants et surtout en éradique les moyens de survie des terroristes.

Il y a déjà 200.000 millions de consommateurs réguliers de cannabis, selon l’ONU. Borhane Belkhiria affirmé que la légalisation du cannabis ne va pas augmenter le nombre de consommateurs, bien au contraire, et les expériences similaires dans d’autres pays, le prouvent.

Borhane Belkhiria a précisé qu’un vrai patriote est appelé à trouver des solutions pour son pays.

I.N


Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (32)

Commenter

Royaliste
| 09-12-2018 00:26
égaliser la Zatla = controler la filiére + controler la consommation et les excés + générer des millions en impots + Créer des emplois + relancer le tourisme + libérer des places dans les prisons.......... (la légalisation de la marijuana au Colorado, génére aux caisses de l'Etat 100 millions de dollars par an en taxes et a crée 700 nouvelles entreprises dans l'?tat de Washington....a méditer)

Bab ezzira
| 07-12-2018 14:35
Il parait que l'idée vous a déjà transporté au septième ciel sur votre Arc en ciel que vous ne distinguez plus votre deuxième commentaire.
Et si on faisait comme disait Foued on exportait plutôt les composantes automobiles et aéronautiques.
Sayeb 3alikom mezzatla c'est la chikha « Hallel » des frérots du diable. Essayez la bière, elle vous fera du bien et la Tunisie en exporte déjà et elle est bien placée sur cette niche.
Salutation.
@ cheriftex
Quand l'ignorance caractérisait la majorité des Tunisiens sous l'occupation française, La zatla était permise et meme HALEL (puisque elle n'est pas citée dans le coran selon l'ijtihed des frérots du diable). Il a fallu, un couilleux RAJEL comme Bourguiba pour l'interdire et sauver ce qui peut être sauvé.
Remarque En Afganistan, Cherifasten, et autre Asbasten, ta zatla est permise tu peux donc aller la partager avec tes amis les ignorants.

cheriftex
| 07-12-2018 13:34
33 etats ont legalize la culture et la consommation du cannabis aux USA , le Canada de meme, la corruption et l ignorance ne le permettent pas au Tunistan.

L arc en ciel
| 07-12-2018 09:22
mon deuxieme commentaire ...a t il ete censure..?

L arc en ciel
| 07-12-2018 08:46
Et Si le Dr.Belkhiria se charge de former une entreprise et contacter les geants mondiaux pharmaceutiques pour les emmener a investir massivement en Tunisie dans le domaine du canabis therapeutique et medical controle et legalise.C est une urgence extreme.Le débat autour du cannabis médical en France a été ouvert par les pouvoirs publics. L'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) est chargée (l'annonce en été faite le 10 septembre 2018) d'évaluer la pertinence et la faisabilité de la mise à disposition du cannabis thérapeutique. Ses premières conclusions sont attendues d'ici la fin de l'année.
D autres pays vont suivre,et l histoire a toujours puni les retardataires.Il est clair et net que le Dr.Belkhiria a ete tres franc et a explique un domaine qui doit etre traite par le pouvoir en place dans les meilleurs delais...Il y a tout a gagner et rien a perdre.J espere que d autres personalites
de notre elite nationale et nos "representants du peuple" rejoignent l idee de la legalisation du canabis therapeutique et medical en Tunisie.Merci Dr. Belkhiria et a Cap FM pour cette precieuse Interview,la balle est aujourd hui dans le camp de l hemicycle de l ARP et du gouvernement.

Limou
| 07-12-2018 08:26
Les europeens legalisent le cannabis on fait pareil, ils se jettent dans un trou on fait la même chose. Déjà avec les malheurs que l'alcool provoque en Tunisie il ne nous reste que le cannabis à légaliser pour rentrer de plein pied dans le 21 ème siècle. Un peu de raison voyons! et puis c'est qui ce borhene belkhiria, c'est peut-être un expert en chirurgie esthétique mais en aucun cas en d'autres domaines. Qu'il garde ses opinions pour ses discussions privées entre richards !

NB
| 07-12-2018 07:59
On adore la médiocrité, les donneurs de leçon! Un médecin qui parle du dinar et des moyens de contrecarrer cette tendance baissière! N'avons nous plus d'économistes, analystes financiers?!
Un vrai patriote dites-vous! Résident au Canada depuis quelques années et n'ayant pas le droit d'y exercer son unique religion c'est l'argent il est obligé de travailler en Tunisie ramasse son pognon et repart au Canada, il ne participe à aucune association, n'a initié aucun jumelage tuniso-canadien donc pour le patriotisme il repassera, sin seul soucis c'est sa poche impactee par le cours TND $ canadien.
Il est médecin c'est vrai mais ne possède aucune éthique aucune valeur et son discours ne m'étonne pas.

Foued
| 07-12-2018 07:18
Que pense tu si on produit et on exporte les composantes automobiles et aéronautiques.

L arc en ciel
| 07-12-2018 06:36
Oui la proposition de Dr.Belkhiria merite l attention des autorites.Plusieurs Etat ont legalise le cannabis therapeuthique et medical...Une possibilte serieuse offerte a notre economie,le chiffre d affaires peut depasser le milliards de dollars.Le Canada et Israel ont opte pour ce secteur de production strictement controle dans un but strictement therapeuthique et medical...les entrees se chiffrent en plusieurs milliards de dollards. Oui pour la legalisation du canabis therapeutique et medical.

Umberto
| 07-12-2018 01:33
bravo messieur, et force est de constater que les reponses les plus debiles viennent de vos collegues attardes du bled..... ses trop complique pour leurs cerveaux.

A lire aussi

Le secrétaire général de la Fédération générale de l'enseignement secondaire, Lassâad Yaâcoubi, a

15/12/2018 22:07
0

La colère des experts comptables ne s'est pas atténuée et ils ne vont pas s’arrêter

15/12/2018 17:53
3

A l’issue de sa visite à Riyadh en Arabie Saoudite, le chef du gouvernement Youssef Chahed a fait le

15/12/2018 17:18
6

Le ministre des Affaires sociales, Mohamed Trabelsi a exprimé son regret suite au rejet du projet de

15/12/2018 14:38
6

Newsletter