BCE remet la Coupe de Tunisie au Club Africain

Businessnews.com.tn | publié le 17/06/2017 18:23


Le chef de l’Etat, Béji Caïd Essebsi ainsi que le chef du gouvernement, Youssef Chahed et la ministre de la Jeunesse et des Sports, Majdouline Cherni, ont assisté ce samedi 17 juin 2017 à la finale de la Coupe de Tunisie entre le Club Africain (CA) et l’Union sportive de Ben Guerdène (USBG) au stade olympique de Radès.

 

 

Le président de la République a, à cette occasion, remis le trophée au Club Africain qui a remporté le titre pour la 12ème fois de son histoire.

 

K.H

 

BCE remet la Coupe de Tunisie au Club Africain

publié le 17/06/2017 18:23


Le chef de l’Etat, Béji Caïd Essebsi ainsi que le chef du gouvernement, Youssef Chahed et la ministre de la Jeunesse et des Sports, Majdouline Cherni, ont assisté ce samedi 17 juin 2017 à la finale de la Coupe de Tunisie entre le Club Africain (CA) et l’Union sportive de Ben Guerdène (USBG) au stade olympique de Radès.

 

 

Le président de la République a, à cette occasion, remis le trophée au Club Africain qui a remporté le titre pour la 12ème fois de son histoire.

 

K.H

 

Commentaires (14) Commenter
@takilas
G D ID
| 18-06-2017 15:30
L'arbitre a privé BenGuerben de peut être remporter la coupe en refusant un pénalty flagrant à l'USB et en accuser l'attaquant de tricherie.Le pénalty était flagrant et c'est l'arbitre de service de ATTESIA qui l'a confirmé sur le plateau.Mais ceci aurait fatigué l'arbitre de siffler des prolongation et des tirs au but,et chambouler le protocole de la tribune.
Ce n'est pas JERI qui a marqué les deux buts de CO Mednine contre la Marsa relégant ainsi le club de la banlieue huppée de la la capitale.Je profite de cette tribune pour annoncer outre la capitale seul le gouvernorat de MEDENIN a trois équipes en ligue 1 : MEDENINE BENGUERDENE ET ZARZIS et que celui qui a marqué le but de la victoire est un c"chamelier" de GABES /Saber Khlifa et que le meilleur buteur du championnat et de l'équipe nationale est un chamelier de Zarzis en la personne de Khnissi remplaçant l'ancien buteur de l'EN un autre chamelier de Medenin JOMAA.Je peux te remplir des pages avec les noms bédouins excellent footballeurs tels Gonantini Tahat CHAIBI LIMEM TMIM LE7ZEMI SAADA BGUIR KHALIL CHEMMAN LES BEN YAHIA TAREK THABET JAIDI HAMROUINI ETC...
Les vieilles habitudes n'ont pas changé
kameleon78
| 18-06-2017 14:02
BCE me fait penser au Roi du Maroc avec un fauteuil royal et un espace qui lui est réservé, comme a dit @Culte-de-la-personnalité, voyez Macron, Merkel ou Théresa May dans le stade comme de simples spectateurs dans la foule (bien qu'il y ait une sécurité accrue à cause du terrorisme), mais ce spectacle nous ramène 50 ans en arrière, cette révolution (de la brouette) n'a rien changé dans les mentalités, BCE se prend pour Bourguiba mais il ne lui arrive pas à sa cheville.
@Tarajjiste
Abel Chater
| 18-06-2017 12:17
Il est impossible que tu sois un vrai espérantiste "tarajjiste", car cette idée de soutien à nos frères les Qataris, contre leurs ennemis fratricides, qui utilisent lâchement la position géographique du Qatar pour l'étouffer, afin qu'elle ferme l'unique voix libre, sérieuse et crédible du monde arabe, A1-Jazeera, qui les a mis à nu devant leurs peuples, cette idée était à son début tarrajistes avant( que les Clubistes ne soient plus chanceux d'être finalistes de la Coupe de Tunisie.
Vive nos jeunes, qui sont très bien connus par leur intelligence de joindre l'utile à l'agréable.
Il veut défrayer la chronique
Tarajjiste
| 18-06-2017 11:03
D'abord en affichant par l'intermédiaire de la galerie clubiste ses prises de positions politiques. "Laissez tranquille le Qatar, occupez-vous d'Israël."
En quel honneur d'abord; nous sommes dans un stade de foot. Ensuite il veut faire croire que le Qatar est une victime. Comme si ce dernier n'avait pas attisé le feu après le 11 Janvier et qu'il n'a jamais flirté avec Israel.

Ensuite il veut defrayer la chronique en arborant une coiffure qui lui sied très bien.
Mais au fait qui a toujours envie de défrayer la chronique ? Les uns disent que ce sont les G.., Les autres disent que ce sont les P..Et y a meme ceux qui pointent du doigt les vauriens.
QUE N'EST ON PAS OBLIGÉ DE LIRE
Citoyen_H
| 18-06-2017 01:14


Il est vrai que ça change des traditions bédouines, ou le tapis posé sur du sable est le nec le plus ultra.



Le patriarche
Pitro
| 17-06-2017 23:58
J aime connaître pourquoi certaïns n aiment pas notre président mais es ce qu il est mechant es ce qu il est sévère et bandit comme ses predécès euro sauf bourguiba je pense qu il est démocrate n est pas megalo et très age 92 ans comme meme qui merite meilleur traitement de ai aucun intérêt j ai pas voté et je suis retraite c est la sagesse qui parle regardez les italiens respectaient PERTINI ancien président avait 90 ans et son image est restee en coupe du monde en Espagne en sautant de joie pour l Italie championne du monde
Retour en arrière
abc
| 17-06-2017 22:27
Quelqu'un peut-il me dire pourquoi la seconde mi-temps a démarré avec 10 mn de retard ?
Ca me rappelle un certain temps que je pensais révolu. dommage .....
Wadi Jeri par ses complots et ses supercheries à privé les sportifs tunisiens d'une superbe finale entre l'Espérance de Tunis et le club africain de Tunis.
takilas
| 17-06-2017 22:19
Wadi Jeri est un paranoïa et un un malade d'un complexe pervers. Vestibule maladie qui oblige l'oblige à tout sacrifier dans sa vie pour voir son but atteint.
Seulement, son souhait maladif n'a été atteint que partiellement.
En effet, il a certainement fait croire aux instances sportives (ainsi qu'au gouvernement) qu'il allait combattre le régionalisme et qu'il compte équilibrer les régions du pays, sur le plan football, il leur a certainement aussi fait croire, par son instinct de haine vis-à-vis de Tunis, que le football est la source et la raison des situations conflictuelles.
Or, l'histoire de la capitale de Tunis concernant le football et le sport en général à Tunis, à été une simple entrevue entre amis, mais par des défis gais et des provocations d'amusement, comme s'il s'agit d'une partie de jeu d'échecs sans plus.
Pourtant, certains complexés, qui lors de leur jeunesse, comme par hasard originaire du Sud, sont touchés et affectés par des images qu'ils supposent dégradantes à leur propre personne (tel l'exemple de Ghanouchi à l'encontre des Cheikhs de la mosquée Zitouna à Tunis).
L'idée n'a pas été déplaisante pour ses amis de la secte de nahdha, surtout que l'un de leur objectif est d'inciter les gens à la haine et de provoquer des conflits.
Sa mission diabolique n'est nullement réalisable, puisque le football est pratiqué en premier dans les quartiers et avec une concentration de citoyens assez développée, soit généralement supérieure à la moyenne, et que cela pleut se révéler insuffisant pour réaliser son forfaitaire croyait un certain moment, voire jusqu'à maintenant pouvoir réussir son idée satanique, surtout lorsqu'il arrive par l'arnaque et l'influence, presque toutes les equipes du Sud d'énormes sommes d'argent soit de la part de particuliers (riches ; donnant-donnant) ou de... l'état lui-même avec l'appui de nahdha qui adhérant à l'idée surtout après le recrutement anarchiques de sudistes sans compétences pour la majorité, et ce vers Tunis pour les placer pêle-mêle dans les administrations ministérielles, ou dans les les sociétés étatiques, pareillement au cas caricatural des habitants de Tataouine dans les entreprises pétrolières, qui comptent recruter des employés et ce sans rien faire et San contre partie de travail, puisque le nombre d'employés dans de telles entreprises est limitée à un certain nombre bien précis et étudiés, et qui exige des compétences ou des prédispositions adéquates.
Le comportement anormal de cet individu, qui fut placé par nahdha pour assumer la responsabilité du football en Tunisie, a attiré rapidement l'attention des connaisseurs d'une part des responsables des équipes nordiques de football d'autre part qui ne tarderont à constater son favoritisme aux équipes sudistes, et le nombre corruptions s'accentua depuis déjà trois ou quatre années.
Bref, faut-il souligner que cette manigance ne peut, en principe, perdurer davantage, vu que les ressources financières de nahdha sont de plus en plus en baisse ces derniers jours, et que pour l'année prochaine, il est fort probable, que les accords de signatures des contrats seront problématiques pour les joueurs qui sont presque tous, pour ne pas dire dans leur totalité, dépendaient soit d'équipes chevronnés du pays, où que le domicile permanent de ces joueurs se trouve entre Tunis. Bizerte. Sousse, Sfax etc..
De même, ce phénomène maladif mentalement à réussi tout de même, une partie de son ravage, et ce en se débarrassant, déjà, des équipes des banlieues de Tunis, de Hammanet (cap bon) , Beja (nord) et autres réciproques géographiquement.
Pour l'anecdote disons que sa présence au stade aujourd'hui n'est que superflue, et ne être que dépréciée soit par les spectateurs, que par les téléspectateurs, sauf de quelques naïfs et feutrés sudistes.
CULTE DE LA PERSONNALITE
CULTE_DE_LA_PERSONNALITE
| 17-06-2017 20:20
Regardez ces vidéos, comment sont présents le président français et le premier ministre anglais lors de la rencontre France Angleterre. Chez nous c'est le culte de la personnalité. Nous avons ce que l'on mérite.
B.N. j'espère que vous n'allez pas censurer mon message, merci de le poster pour que nous sortons de la servitude. Le tunisien mérite d'être traité avec plus de dignité.

http://www.lci.fr/societe/c-est-pas-vrai-le-guitariste-de-la-garde-republicaine-qui-a-emu-le-stade-de-france-est-invite-aux-concerts-de-u2-et-noel-gallagher-2055612.html
http://www.lemonde.fr/europe/video/2017/06/14/france-angleterre-au-stade-de-france-les-images-du-vibrant-hommage-aux-victimes-des-attentats_5144412_3214.html

@M'hamed Ben Mohamed Belkhodja
HatemC
| 17-06-2017 20:15
Ched 3andik

Pourtant une recherche et miracle ... mais bon ... vous ne voulez pas vous fatiguer ... l'ottoman ... HC

https://www.youtube.com/watch?v=sjsVWjCj1b0
Votre commentaire
(*) champs obligatoires
Conditions d'utilisation
Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction.
La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.
Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.
Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

» Cliquer ici pour lire les conditions d'utilisation et les règles de mod�ration