Abir Moussi : Il ne faut pas réduire les problèmes du pays à la personne de Ghannouchi !

Businessnews.com.tn | publié le 19/03/2017 23:27

Abir Moussi, présidente du parti Destourien Libre, a considéré ce soir du dimanche 19 mars 2017, qu’il est inacceptable de voir que tous les dossiers du pays doivent passer par Rached Ghannouchi pour qu’ils soient traités et résolus.

 

« Il n’est pas normal de voir toutes ces personnalités courir vers Montplaisir pour avoir la bénédiction du Cheikh et résoudre tous les genres de problèmes, qu’ils soient diplomatiques, sociaux, économiques ou politiques. Nous avons un président de la République et un chef de gouvernement pour s’en occuper. Les chefs de partis politiques doivent, pour leur part, assumer leurs fonctions en tant que tels, et ceci est, également valable pour Rached Ghannouchi, dont le rôle ne doit pas dépasser celui de chef de parti politique », a assuré Abir Moussi lors de son passage chez Samir El Wafi dans le cadre de l’émission hebdomadaire « A celui qui ose seulement ».

 

Abir Moussi a, par ailleurs, affirmé qu’elle tient à ses principes, justifiant son attachement au RCD dissous par la nature du conflit qui prévaut sur la scène politique après la révolution. « Personnellement, j’ai compris dès le départ que le conflit tournait autour du pouvoir et des positionnements de chacun. Ce n’est guère un conflit de principes ou de programmes ».

 

Revenant sur le nombre de destouriens qui ont choisi de rejoindre d’autres partis, notamment celui de Mohsen Marzouk, au lieu du Parti Destourien Libre, Mme. Moussi a affirmé que ces personnes ont choisi la solution de facilité, évitant le chemin du militantisme. « Ils ont choisi le confort. Le parcours de notre parti est difficile pour eux ».

 

S.H

Abir Moussi : Il ne faut pas réduire les problèmes du pays à la personne de Ghannouchi !

publié le 19/03/2017 23:27

Abir Moussi, présidente du parti Destourien Libre, a considéré ce soir du dimanche 19 mars 2017, qu’il est inacceptable de voir que tous les dossiers du pays doivent passer par Rached Ghannouchi pour qu’ils soient traités et résolus.

 

« Il n’est pas normal de voir toutes ces personnalités courir vers Montplaisir pour avoir la bénédiction du Cheikh et résoudre tous les genres de problèmes, qu’ils soient diplomatiques, sociaux, économiques ou politiques. Nous avons un président de la République et un chef de gouvernement pour s’en occuper. Les chefs de partis politiques doivent, pour leur part, assumer leurs fonctions en tant que tels, et ceci est, également valable pour Rached Ghannouchi, dont le rôle ne doit pas dépasser celui de chef de parti politique », a assuré Abir Moussi lors de son passage chez Samir El Wafi dans le cadre de l’émission hebdomadaire « A celui qui ose seulement ».

 

Abir Moussi a, par ailleurs, affirmé qu’elle tient à ses principes, justifiant son attachement au RCD dissous par la nature du conflit qui prévaut sur la scène politique après la révolution. « Personnellement, j’ai compris dès le départ que le conflit tournait autour du pouvoir et des positionnements de chacun. Ce n’est guère un conflit de principes ou de programmes ».

 

Revenant sur le nombre de destouriens qui ont choisi de rejoindre d’autres partis, notamment celui de Mohsen Marzouk, au lieu du Parti Destourien Libre, Mme. Moussi a affirmé que ces personnes ont choisi la solution de facilité, évitant le chemin du militantisme. « Ils ont choisi le confort. Le parcours de notre parti est difficile pour eux ».

 

S.H

Commentaires (36) Commenter
merci moussi
abdeljaoued bouzayani
| 25-03-2017 08:39
vous ete une femme de future
c'est pas le cas !
Khalil
| 21-03-2017 17:14
cette racconte du n'importe quoi c'est pas vrai que tout passe par Ghannouchi et si sera fait un jour sa sera parfait et on aura une Tunisie meilleur.
Non pas vrai
La scène politique tunisienne
| 21-03-2017 16:32
juste une information madame Abir " le pays et dirigé par monsieur Rached car tout le monde le respecte "
Encore elle ?!
Hatem Ben Toumia
| 21-03-2017 15:38
Abir moussa, Abir moussa, Abir moussa, j'en ai vraiment marre, en plus elle en veut aux politiciens parce qu'ils se dirigent au Cheikh a chaque fois pour résoudre leurs problèmes, tu veux qu'ils aillent voir ZABA alors ???
Buzz
hameda
| 21-03-2017 15:18
On essaye de se créer une image ou de créer un buzz sur le dos d'Ennahdha comme toujours. Bonne continuation pour Ennahdha qui a l'égard des autres partis c'est le parti qui s'acharne le plus pour régler les affaires de ce pays
Tunisie
Afef
| 21-03-2017 14:40
Puisque les gens honnête de ce pays se font de plus en plus rares donc c'est normale que les dossiers passent par Mr. Ghannouchi car lui c'est un honnête homme avec beaucoup de sagesse et c'est une personnalité qui aide la Tunisie
WA ANA FAKHOURATON BI DHALIKA
houda
| 20-03-2017 20:33
cette prase je l ai enregistre je veux t oujours l ecouter tu es une femme courageuse BLOUGHETNA MATORCHOFHACHE ANTI TOUNESS YA ABIR
Non non et non au rcd et à ses collabo
Babamomes
| 20-03-2017 20:32
Le rcd qui a sème la terreur et cadenassé la société en la dépouillées de ses richesses n à plus rien à faire dans la Tunisie posté révolution. Je suis prêt à prendre en charge un aller simple classe économique tunis-jeddah pour agir mouse
tous les destouriens rcdistes et nationalistes voterons pour toi
houda
| 20-03-2017 20:27
memes ceux qui se comportent actuellement comme des petits souris memes les chefs des partis destouriens HATA ELLI ENBATTEHOU VOUS SERAIT LA PREMIERE PRESIDENTE DE LA REPUBLIQUE TUNISIENNE
UNE FEMME ADORABLE
houda
| 20-03-2017 19:49
a l instar de toutes les femmes tunisiennes mme abir moussa est une fierete pour la tunisioe l honnettete la franchise le patriotisme le courage c est une femme qui vaut au moins 1000 hommes islamistes
Votre commentaire
(*) champs obligatoires
Conditions d'utilisation
Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction.
La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.
Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.
Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

» Cliquer ici pour lire les conditions d'utilisation et les règles de mod�ration