20 millions de dinars de perte pour la TRANSTU à cause des resquilleurs

Businessnews.com.tn | publié le 18/10/2017 09:55

Le PDG de la Société des transports de Tunis (TRANSTU), Salah Belaïd, a annoncé ce mercredi 18 octobre 2017 sur les ondes de Mosaïque FM qu’une opération coup de poing est en cours dans les transports en commun pour lutter contre les resquilleurs. Les fraudeurs ont occasionné une perte de 20 millions de dinars à la TRANSTU et des mesures coercitives ont été mises en place pour contrer ce phénomène.

 

« Ce matin, symboliquement, nous avons mobilisé près de 300 cadres et salariés de la TRANSTU pour une journée sans bureau. Une campagne va être menée tout au long de l’année pour lutter contre les fraudes. Si le citoyen, usager du service public, veut sauvegarder le transport en commun il faut qu’il paye son ticket. Ticket dont le prix n’a pas augmenté depuis 7 ans » a indiqué Salah Belaïd. Il a également ajouté qu’en 2010, la recette de la TRANSTU était de l’ordre de 80 millions de dinars alors qu’aujourd’hui, elle n’est que de 60 millions de dinars. Il y a donc un manque à gagner de l’ordre de 20 millions de dinars.

 

Le message du PDG de la TRANSTU a été exprimé clairement : « Nous allons quitter nos bureaux, de nuit comme de jour, et nous allons faire tout ce qui est en notre pouvoir pour récupérer les 20 millions de dinars de perte de la TRANSTU. Nous serons partout ». Les mesures annoncées sont la mobilisation d’une brigade fixe dans les stations de métro, le transport de contrôleurs dans des bus qui feront la tournée des stations de bus, la promotion de contrôleurs et d’inspecteurs dans les trains de la SNCFT ainsi que d’autres mesures comme la mobilisation de tous les employés de la TRANSTU dont les experts en statistiques et en rapports d’activité pour sauver la société.

 

« Dimanche, je me suis personnellement rendu à la station de métro du Passage, nous avons contrôlé 3 métros et nous nous sommes aperçus que 50 % des usagers étaient des resquilleurs » a également alarmé Salah Belaïd.

 

K.H

 

20 millions de dinars de perte pour la TRANSTU à cause des resquilleurs

publié le 18/10/2017 09:55

Le PDG de la Société des transports de Tunis (TRANSTU), Salah Belaïd, a annoncé ce mercredi 18 octobre 2017 sur les ondes de Mosaïque FM qu’une opération coup de poing est en cours dans les transports en commun pour lutter contre les resquilleurs. Les fraudeurs ont occasionné une perte de 20 millions de dinars à la TRANSTU et des mesures coercitives ont été mises en place pour contrer ce phénomène.

 

« Ce matin, symboliquement, nous avons mobilisé près de 300 cadres et salariés de la TRANSTU pour une journée sans bureau. Une campagne va être menée tout au long de l’année pour lutter contre les fraudes. Si le citoyen, usager du service public, veut sauvegarder le transport en commun il faut qu’il paye son ticket. Ticket dont le prix n’a pas augmenté depuis 7 ans » a indiqué Salah Belaïd. Il a également ajouté qu’en 2010, la recette de la TRANSTU était de l’ordre de 80 millions de dinars alors qu’aujourd’hui, elle n’est que de 60 millions de dinars. Il y a donc un manque à gagner de l’ordre de 20 millions de dinars.

 

Le message du PDG de la TRANSTU a été exprimé clairement : « Nous allons quitter nos bureaux, de nuit comme de jour, et nous allons faire tout ce qui est en notre pouvoir pour récupérer les 20 millions de dinars de perte de la TRANSTU. Nous serons partout ». Les mesures annoncées sont la mobilisation d’une brigade fixe dans les stations de métro, le transport de contrôleurs dans des bus qui feront la tournée des stations de bus, la promotion de contrôleurs et d’inspecteurs dans les trains de la SNCFT ainsi que d’autres mesures comme la mobilisation de tous les employés de la TRANSTU dont les experts en statistiques et en rapports d’activité pour sauver la société.

 

« Dimanche, je me suis personnellement rendu à la station de métro du Passage, nous avons contrôlé 3 métros et nous nous sommes aperçus que 50 % des usagers étaient des resquilleurs » a également alarmé Salah Belaïd.

 

K.H

 

Commentaires (16) Commenter
L'Etat préfere perdre des dizaines de milliards....
DUSD
| 18-10-2017 23:28
L'Etat préfère perdre des dizaines de milliards que de recruter quelques centaines de contrôleurs permanents. Pourtant, les 20 millions de dinars de perte de la TRANSTU suffiraient pour payer les salaires de 2OOO contrôleurs avec un salaire annuel de 10 mille dinars par contrôleur . Le même principe s'applique aux municipalités, aux caisses de sécurité sociale et autres institutions publiques qui n'arrivent pas à collecter leurs taxes et cotisations par manque de personnel contrôleur suffisant Et puis on se demande pourquoi il y a tant de chômeurs dans le pays ...
Gratuité des transports
aliocha
| 18-10-2017 21:21
les coût des transports pénalise les plus pauvres parce que'ils habitent en périphérie et payent par conséquent le prix le plus élevé, pour une meilleure équité il faudrait instaurer la gratuité des transports publics, cela coûte beaucoup moins cher que la compensation des produits pétroliers,en contrepartie il faut instaurer une taxe de transport pour compenser le manque à gagner des sociétés publiques.Ce n'est pas utopique d'autres villes l'ont déjà fait!
Et le comportement des employées au guichets du TGM est ca catastrophique.
takilas
| 18-10-2017 20:23
Elles ne savent que crier et humilier les clients croyant que le poste de police se trouvant dans la gare peut acquiescer leurs mauvais accueil.
Quant aux vrais resquilleurs ces sont ceux qui "prétendent" être des policiers et des fois accompagnés de leur ami (e) en première classe de surcroît, ainsi que ceux qui "prétendent" être des employés de la TRANSTU. Ceci à part les enfants qui partent vers l'aventure sans eau ni nourriture et s'exposent à plusieurs dangers en se mettant à l'extérieur des portes ouvertes.
De plus la ponctualité et la fréquence des voyages du train laissent à désirer.
l'amende dépend du revenu ........
Software
| 18-10-2017 19:53
faut offrir 1 A/R gratis par jour pour les plus démunis, et augmenter la pénalité pour les resquilleurs qui ont les moyens de payer.
dans certains pays, l'amende n'est pas fixe, mais fonction du revenu
Aussi..!
Amilcar
| 18-10-2017 19:28
et pour bien faire il faudrait aussi limiter
au maximum les journées de gréve qui génèrent un manque à gagner conséquent.
Gratuité des transports publics
Agatacriztiz
| 18-10-2017 17:25
Si d'après la Loi des finances 2018 il est prévu que les salariés et entreprises seraient soumis à une contribution sociale de solidarité, on pourrait y ajouter une contribution pour l'utilisation des transports en commun pour aller travailler, pour l'exercice du travail et pour le retour du lieu de travail.

En effet, vu que la resquille coûte je ne sait plus combien de millions de dinars aux sociétés publiques de transport (dont 20 Millions pour la Transtu), pourquoi ne pas rendre gratuit le transport public en compensant le coût total estimé de son utilisation par une "contribution de transport public" spéciale.

Celà permettrai à ces mêmes sociétés de transport de rentrer dans leur frais et surtout leur permettre d'investir à l'échelle nationale dans des véhicules non-polluants (hybride ou électriques) beaucoup moins gourmands en énergie et d'instaurer un affichage automatique des véhicules ou des trains sur des panneaux horaires spéciaux aux stations (on croit rêver, mais c'est déjà existant dans presque toutes les grandes villes d'Europe).

Même les receveurs et autres contrôleurs se verraient proposer de conduire, toujours à titre gratuit pour les passagers, des minibus style "T.C.V. OU T.U.T. version light"

Les gens serait moins enclins à se ruiner à acheter et entretenir à grand frais des véhicules "certifiés garantis tiers monde", conduire la plupart du temps comme des forcenés ou faire appel à des taxis individuels "troisième age fatigué mal rasé mal élevé" ou taxis collectifs "Cow Boys du Far West déchainés"...
Temoignage
Air
| 18-10-2017 16:49
Une jeune fille d'environ 25ans habitant la banlieu de Tunis et prenant tous les jours le train m'a dit un jour qu'elle n'avait jamais acheté un billet de sa vie. Je lui demandais comment c'est même possible. Elle me réponds que tout le monde fait ça, que c'est la norme.Pourquoi payer ?
Il n'y a pas contrôle serieux. C'est grave.
Bravo
Savoir faire le travail
| 18-10-2017 16:29
Voilà des formules gagnantes. Sérieux, au plus proche du travail et des défis.
les employes de la societe
stoufa
| 18-10-2017 15:21
Avant d'inculper les resquilleurs , il faut commencer par admettre que les employes de la societe des transports touchent des salaires tres eleves sans travailler . Donc il faut les sensibiliser et tout ira pour le bien
PAS DE THEORIES ... VOICI UNE SOLUTION PRATIQUE : ...
URMAX
| 18-10-2017 15:17
... l'accès aux quais rendu impossible aux personnes sans tickets, par un dispositif mécanique d'accès unique (tourniquet ; volets ; ...) et appliquez des sanctionnements exemplaires : 500 DT et 1000 pour les récidivistes ; ces voleurs de l'état !
...
URMAX

visitez ce lien : https://www.google.tn/search?q=tourniquet&tbm=isch&tbo=u&source=univ&sa=X&ved=0ahUKEwjnoeySrvrWAhUDzRQKHXC-D0gQsAQIOQ&biw=1920&bih=1012#imgrc=xJCz05crpZJE-M:
Votre commentaire
(*) champs obligatoires
Conditions d'utilisation
Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction.
La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.
Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.
Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

» Cliquer ici pour lire les conditions d'utilisation et les règles de mod�ration